top of page

Mon article sur le blog Apoly




L’aromathérapie…du végétal au flacon !


Tout d’abord, je tenais à remercier chaleureusement Stéphanie qui me fait l’honneur et l’immense plaisir de me laisser la « plume » sur son blog www.apoly.fr pour vous parler des plantes et des huiles essentielles si chères à mon coeur.

D’une Stéphanie...à une autre ! Je me présente brièvement.

Maître praticienne en aromathérapie depuis quelques années, je propose des sorties nature, initiations à l’aromathérapie, découverte des plantes médicinales et reconnexions sensorielles à la nature autour de Montpellier et du Bassin de Thau pour petits et grands.

Mon désir premier et souhait le plus cher étant de transmettre mes modestes connaissances et de rendre l’utilisation de médecines alternatives accessibles à tous, cette chronique sera pour moi un moyen de vous donner mes astuces quotidiennes pour un mode de vie, une santé et un bien-être au naturel, en bref un esprit sain dans un corps sain !

Dans un premier temps et avant de vous submerger de pouvoirs magiques de mes chères huiles, nous allons surtout parler « généralités ».

Tout d’abord, connaissez-vous l’aromathérapie ou avez-vous déjà été en contact avec une huile essentielle ?

La réponse est OUI ! Sans même le savoir, vous avez forcément déjà été en contact avec ces huiles prodigieuses et leur substances actives et médicinales.

Par exemple, lorsque vous épluchez une orange ou n’importe quel agrume, les petites gouttes qui surgissent de la peau sont des essences aromatiques.

De même, lorsque vous vous promenez en forêt, les « phytoncides » des arbres – molécules actives s’échappant des feuilles ou des aiguilles de pin par exemple – sont aussi des substances aromatiques et agissent sur votre bien-être, sur votre cortisol (hormone du stress) sans même que vous vous en rendiez compte.

« Ok ! Mais entre la phytothérapie, la naturopathie, l’herboristerie, l’aromathérapie...etc, on s’y perd. » me direz-vous.

Je suis complètement d’accord avec vous. Au début, j’ai aussi pataugé et mis quelques temps avant d’intégrer chaque notion, mais au final c’est tout simple, laissez-moi vous expliquer.

La NATUROPATHIE, de sa racine latine « natura » (nature) et du grec « pathos » (mal ou maladie), regroupe TOUTES les manières de se soigner au naturel. Cette discipline comprend la phytothérapie, l’herboristerie, l’aromathérapie, l’homéopathie, les fleurs de Bach, l’apithérapie (produits de la ruche) mais aussi la nutrition, la médecine chinoise, ayurvédique, antique etc. Vous l’aurez compris c’est une très grande famille.

Pour éclairer mieux encore votre lanterne, dans ce jeu des 7 familles on retrouve :

1- Le père : NUTRITION : je le mets volontairement en chef de famille puisque c’est la première chose que vous pouvez changer au quotidien : votre alimentation. Ce n’est d’ailleurs bien sur pas un hasard si le blog de Stéphanie porte sur ce sujet, grand allié de notre santé. Ce blog sera une mine d’idées de recettes simples et végétales, usez et abusez de son contenu dans un premier temps pour apprendre à rester en bonne santé et puis vous soigner grâce aux « ali-caments » , aliments/médicaments, simplement grâce à ce que vous mettrez dans votre assiette !

2- La mère : PHYTOTHERAPIE : du grec « phytos » (plante), c’est la médecine par les plantes. Deux courants s’opposent : la version scientifique et moderne VS la version ancestrale et empirique mais toutes deux utilisent les plantes médicinales pour soigner.

Les DESCENDANTS de Madame PHYTO :

3-Herboristerie, l’enfant rêveur : anciennement administrée par les pharmaciens dès le moyen-âge, et existant depuis la nuit des temps, c’est aujourd’hui une pratique interdite, on se demande pourquoi… Cependant, la vente de plante médicinales reste autorisée et (très) réglementée comme par exemple en magasins bio. Les possibilités sont infinies, les recettes alchimiques et magiques, le seul inconvénient est l’organisation plutôt chronophage : cueillettes, préparations, séchage des plantes, macérations, attente souvent longue pour la réalisation de macérats, sirops etc. Il faut vivre avec les saisons et avoir les connaissances mais surtout le temps de faire les réalisations.

4-Aromathérapie, l’enfant hyperactif : version 2.0 de l’herboristerie à mon sens, potions magiques en fioles, à mettre dans la poche ou dans son sac à main pour apporter une réponse rapide à nos maux, au domicile ou en mode nomade, au travail, en voyage, etc... aujourd'hui on peut se procurer les huiles essentielles presque partout et leur efficacité n'est plus à prouver. Efficacité & rapidité assurées !

La première huile essentielle pure et complète fut distillée au Xème siècle par un médecin et alchimiste perse, c’est vous dire l’ancienneté de cette pratique.

5-Fleurs de Bach, l’enfant hyper-sensible : élixirs floraux qui vous permettront de gérer vos émotions au quotidien. Je laisserai le soin à Pascale Mossino de développer ce sujet dans une chronique dédiée à ces magnifiques fleurs et leurs effets sur nos émotions.

6-Homéopathie, l’enfant calme : du Grec « homolos » (semblable), c’est une méthode thérapeutique qui consiste à administrer à doses infinitésimales des remèdes capables, à doses plus élevées, de produire des symptômes semblables à ceux de la maladie à combattre. Elle préconise donc la « loi des similitudes », énoncée par Hippocrate : « L'application des semblables fait passer de la maladie à la santé ». Elle a été inventée par Samuel Hahnemann (1755-1843). L'efficacité de l'homéopathie est un sujet contesté, certains pensent qu'elle agit comme un placebo.

Les remèdes homéopathiques sont d'origines diverses ; ce ne sont pas forcément des plantes, même si elles sont nombreuses à servir aux préparations homéopathiques (Aconitum, Allium, Arnica...). Certains remèdes sont minéraux (Alumina, Ammonium carbonicum, Ammonium muriaticum...), d'autres d'origine animale (Ambra grisea, Apis mellifica, Blatta orientalis...).

7-Les cousins plus ou moins éloignés : apithérapie, médecine chinoise, massages, soins énergétiques…

Je pourrai en parler des heures tant toutes ces disciplines et leurs origines sont passionnantes.

En cours de formation en apithérapie qui s’associe à l’aromathérapie pour décupler les propriétés de toutes les substances actives, mon compagnon et moi-même avons des ruches et découvrons la complexité de cette micro-société avec toujours plus d’émerveillement. Je pourrai très bientôt vous parler également de tous les produits que nos chères abeilles fabriquent et qui peuvent nous soigner au-delà de notre imagination.

Le point commun de toutes ces pratiques et médecines alternatives reste l’idée de prendre en compte l’humain dans son ensemble, on parle de médecine holistique du grec « holos » entier.

La médecine holistique prend en compte le physique, l’émotionnel, le mental et le spirituel.

Le holisme est « la tendance dans la nature à constituer des ensembles qui sont supérieurs à la somme de leurs parties, au travers de l'évolution créatrice. »

Je ne me prétendrai jamais gourou de l’aromathérapie ni d’aucune de ces pratiques en particulier car je crois profondément qu’il appartient à chacun(e) de piocher ce qui nous correspond, nous touche, nous inspire, nous soigne et ainsi d’inventer une pratique personnalisée et propre à votre être tout entier.

Ensuite, lorsque les fondations sont posées, que votre esprit est ouvert, vous pourrez élargir toujours plus le champ des possibles et vibrer sur VOTRE fréquence.