top of page

#1 OSTARA - ÉQUINOXE DE PRINTEMPS

20-21 mars


OSTARA


S'ancrer dans le temps et l'espace, entreprendre le grand voyage de l'introspection, c'est aussi vivre au fil des saisons et se donner des repères. Les fêtes et les rituels ancestraux peuvent être un bon moyen pour apaiser l'esprit lorsqu'il est trop agité... Qu'ils soient religieux ou non, ils nous reconnectent la plupart du temps à la nature, aux cycles des saisons, de la vie.

S'accorder un moment pour arrêter le temps et aiguiser notre esprit fatigué comme on aiguise une lame est parfois la clé pour retrouver notre efficacité en toute sérénité.



TRADITIONS ANCIENNES & MYTHOLOGIE


Dans notre calendrier, l’équinoxe symbolise le passage au printemps. Nous sortons enfin de l’hiver et d’une période de froid pour retrouver la lumière et les couleurs de la saison du renouveau. Dans les traditions anciennes, on ne retrouve pas de trace d’un sabbat dédié au printemps ni appelé Ostara. Ce serait en fait le nom d’une déesse germanique, déesse du printemps célébrée en avril.


L’équinoxe de printemps est aussi l’un des deux jours de l’année où le jour égale la nuit (à quelque chose près). Ce mot nous vient du latin « aequs » qui signifie « égal » et de « nox » qui veut dire « nuit » . Lorsque le soleil atteint son zénith, il est parfaitement aligné avec l’équateur et ce, partout dans le monde.


La célébration d’Ostara est très liée à Pâques et à une déesse prénommée Eostre. Une légende raconte qu’un jour d’hiver, la déesse aurait trouvé un oiseau blessé. Pour le sauver, elle l’aurait transformé en lièvre mais le changement n’aurait pas été complet. Ce petit oiseau en apparence devenu un lièvre pouvait encore pondre des œufs. Il décida de peindre certains de ses œufs et de les offrir à Eostre pour la remercier de lui avoir sauvé la vie.


Les Mayas célébraient eux aussi les solstices et les équinoxes. Dans certains sites archéologiques, le jour de l’équinoxe de printemps, le soleil s’aligne parfaitement avec certains édifices tels qu’à El Castillo où l’illusion de la lumière du soleil fait croire à un serpent qui descend les marches de la pyramide. On l’appelle «  Le retour du serpent du soleil ».


A Salem également, on retrouve une structure de pierres dressées vers la direction du soleil aux deux équinoxes.

On retrouve des constructions cérémoniales ou calendriers similaires dans le Vermont, à Ankor Vat au Cambodge et dans bien d’autres lieux spirituels dans le monde comme à Malte où l’on aurait découvert l’un des tout premiers calendriers solaires du monde.

Les divinités étaient nombreuses à symboliser le printemps à travers les âges, les religions et les régions du monde.


En Grèce antique, Dionysos était le dieu de la végétation et de la vigne, Perséphone, la déesse des récoltes et de la moisson et Aphrodite déesse de l’amour avaient des pouvoirs régénérateurs de la nature.

Son équivalent chez les romains était Vénus. La déesse nordique Freya quittait également la terre durant l’hiver pour y revenir à chaque printemps.


L’équinoxe de printemps marquant le début de l’année, certaines choses s’expliquent mieux alors. Par exemple, le signe du zodiaque du Bélier est le premier du cycle et commence le 21 mars. Aussi, le nom des mois nous donne une indication comme par exemple septembre (sept), octobre (huit), novembre (neuf), décembre (dix).

Même encore de nos jours, lorsque nous énonçons les saisons, nous commençons presque toujours dans cet ordre : printemps, été, automne, hiver.




TRADITIONS MODERNES


  • Symbolisme associés : comme lors de célébrations majeures, les religions et les fêtes s’entremêlent. Ici, on ne sait pas laquelle de Pâques ou d’Ostara fut célébrée en premier. Pâques tombe le premier dimanche après la première pleine lune pendant ou après l’équinoxe de printemps. Les thèmes de résurrection et de renaissance sont là aussi présents comme dans la célébration d’Ostara, tout comme les symboliques printannières des œufs, des lapins… Bien avant qu’Ostara ne soit inventée par la wicca, les druides avaient déjà leur propre fête du printemps qui s’appelait Alban Eiler ou « Lumière de la Terre ».

  • Symboles : Il est temps d’extérioriser nos pensées et nos projets couvés depuis plusieurs semaines. Léquinoxe de printemps symbolisant le véritable début de l’année, c’est le moment parfait pour faire de nouveaux projets, retenter ce qui n’a pas fonctionné, construire son nid ou l’améliorer comme le font les oiseaux en s’attelant au fameux « nettoyage de printemps ». L’équinoxe symbolise également le triomphe de la lumière sur les ténébres. Durant la partie sombre de l’année, nous faisons des plans qu’il est ensuite temps de mettre en œuvre lorsque la 2eme partie de l’année arrive, il est temps d’agir. La symbolique de l’équilibre, enfin, est très présente, le jour et la nuit, le yin et le yang, la lumière et l’obscurité, l’action et l’inaction, la vie et la mort, le renouveau et la décomposition.

  • Couleurs : pastel comme dans la nature, vert clair (abondance, fertilité), rose pâle (amour, harmonie), jaune clair (créativité, joie), orange, bleu ciel (calme, patience), violet (spiritualité), blanc (nouveaux commencements), argenté (intuition).

  • Encens ou huiles essentielles : fleuris comme le jasmin par exemple

  • Cristaux et pierres : agate (amour, courage), aigue-marine, héliotrope (confiance en soi)

  • Animaux : les abeilles sortent de leur hibernation, papillons, lapin, agneau (petit du bélier), rouge gorge...

  • Fleurs et plantes : jonquilles, crocus, tulipes, citronnelle, genêt, chèvrefeuille, narcisse, pâquerette...

  • Arbres : aubépine, aulne, pommier

  • Outils : le sablier, la balance

  • Archétypes : Déesse de la fertilité , Mère de la Terre, Jeune fille, jeune Dieu de la nature

  • Divinités : Aphrodite, Vénus, Freya, Flora, Perséphone, Cernunnos, Eros, Cupidon...







CÉLÉBRER OSTARA


  • Création : jeux d’enfants, peindre des œufs, planter des fleurs dans des coquilles d’oeuf à décorer, faire du jardinage (matériel ou mental), faire la liste de ce que vous voulez planter dans votre potager, faire un terrarium dans un vieux livre.

  • Rituels : une promenade, observer la nature qui renaît, planter des graines au sens propre comme au figuré. Verser du miel en offrande aux divinités, bénédiction du foyer, chasse aux œufs...

  • Gratitude : remercier pour la saison passée, pour notre bonne santé et celle de nos proches et pour le retour de la lumière.

  • Recette : asperges, côtelettes d’agneau, brioche de Carème, gâteau au miel

  • Manger : miel et sirop d’érable, œufs, asperges

  • Boire : hydromel



Tous ces rituels en feront sourire certains, pourtant en y mettant de l'intention, ce sont des actes symboliques forts qui peuvent aider des personnes perdues à retrouver leur chemin et à se (re)connecter aux cycles des saisons, de la Nature, de la Vie.

J'espère que cette parenthèse vous aura apporté ce que vous étiez venu chercher...


Bibliographie: Ostara, Kerri Connor

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Citation_avec_feuillage_illustré_Instagram_publication-7.png
Chamanita Se reconnecter à la nature
bottom of page